Mettre un mot en musique ?
25 mars 2020

Mettre un mot en musique ?

“La musique commence là où s’arrête le pouvoir des mots” (R. Wagner)

Il est commun de désigner la musique comme langage universel. Or, qui dit langage dit vocabulaire, des mots qui donnent du sens. On parle même parfois de la musique des mots, mais s’est-on déjà demandé ce que serait un mot en musique ? Existe-t-il une méthode qui permette de traduire le langage parlé en langage musical ? 

Les notes : des mots pour des sons

Poétique, émouvante, énergique, nombreux sont les sentiments qu’elle procure en ne s’appuyant finalement que sur trois paramètres : le rythme, l’intensité et la hauteur. On décompose habituellement cette dernière en une échelle de notes du grave vers l’aigu. Pour nommer ces notes, il existe deux grands systèmes : 

Historiquement, c’est le système alphabétique qui préexiste puisqu’il était déjà présent dans l’antiquité grecque et romaine tandis que le système solfégique n’apparaît qu’à partir du XIe siècle avec le moine italien Guy d’Arezzo.

Coder des mots musicaux

Ces deux systèmes désignent finalement la même chose : le nom des notes. Ce n’est qu’un code. Or, certains compositeurs se sont amusés à jouer avec ce code pour cacher des messages dans leurs partitions et, en quelque sorte, mettre des mots en musique.

Il suffit pour cela de créer une forme d’alphabet musical à partir du système alphabétique. L’alphabet le plus simple serait par exemple construit à partir du modèle anglais comme suit :

Tout comme le peintre signe ses toiles, certains compositeurs ont profité du système alphabétique pour créer leur signature musicale. L’exemple le plus connu est celui du motif B-A-C-H utilisé par Jean-Sébastien Bach, notamment dans son chef d’œuvre l’Art de la Fugue :

D’autres compositeurs ont profité de ce système pour créer des combinaisons de notes afin de rendre hommage à des personnalités artistiques. C’est le cas de Maurice Ravel dans son Menuet sur le nom d’Haydn (1909) à partir de l’alphabet musical inspiré du système allemand :

qui donne :

Le système de désignation des notes est donc un simple code, ce qu’ont bien compris les compositeurs qui n’hésitent pas à en jouer pour trouver de nouvelles sources d’inspiration. 

Et puisqu’il s’agit d’un jeu, pourquoi ne pas s’en servir aussi pour ajouter une touche de légèreté à une actualité grave ?

Ici, notre pianiste Camille Taver met en musique les mots C-O-R-O-N-A puis H-O-P-I-T-A-L en soutien au personnel soignant. 

 

2 réponses à “Mettre un mot en musique ?

  1. Bravo Camille pour cette belle improvisation et contribution à la lutte contre la mélancolie et l’angoisse créées par le coronavirus. Seule la musique peut nous remplir l’âme et tu sais parfaitement trouver les notes qu’il faut!
    Portez-vous bien et poursuis ton exploration musicale

  2. Bonjour Camille Bravo Belle interprétation
    Les mots en musique donnent un clin d’œil au printemps et c’est beau de faire profiter, tous ces soignants qui sont auprès de ces malades dans tous les hôpitaux sans oublier tous les praticiens et chercheurs pour trouver des solutions à ce virus !!!
    Félicitations Camille d’avoir dédier un peu de joie à tous ces gens qui combattent cette violence!!! A une prochaine fois Amitié

Répondre à Pinon Jacqueline Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *